Aparte Music

Blog

à madame / Olivier Baumont & Julien Chauvin en février

AP138-a madame

à madame (divertissement pour adélaïde) 

Olivier Baumont, clavecin (François-Etienne Blanchet Paris, 1746)Julien Chauvin, violon (Nicola Gagliano c. 1741 dit « de Madame Adélaïde »)

À la cour de Versailles, les filles de Louis XV, et plus particulièrement Adélaïde, s’adonnèrent à une pratique régulière de la musique, non sans talent. Nombreux furent les compositeurs (Simon, Rameau, Balbastre, Cardonne, Guignon) qui jouèrent pour elles, qui les firent travailler et qui leur dédicacèrent plusieurs œuvres. «À Madame», Divertissement pour Adélaïde, est une anthologie subjectivement établie des compositions qui résonnèrent dans leur salon.  Toutes les œuvres présentées sur cet album sont des premières mondiales. Belles et rares pépites, elles sont mêlées à quelques sonorités insolites de merveilleux carillons de la pendule Marc-Antoine Le Nepveu (actuellement placée dans le Cabinet de la Méridienne, situé au cœur du château au premier étage).  L’enregistrement, dans le Grand Cabinet de Madame Victoire de Versailles, sur deux précieux instruments historiques des collections du château, restitue fidèlement des beautés oubliées du siècle des Lumières.
Une invitation insolite à remonter le temps, comme le témoignage d’une après-midi musicale à Versailles chez Mesdames.

Sortie le 3/02/2017

*

At the court of Versailles, the daughters of Louis XV (referred to as ‘Mesdames’), and in particular Adélaïde, devoted themselves to a regular practice of music and, apparently, demonstrated talent. Numerous composers (Simon, Rameau, Balbastre, Cardonne, Guignon) played for them, worked with them, and dedicated several works to them. ‘À Madame’, Divertissement pour Adélaïde, is an anthology, subjectively put together, of compositions that resounded in their drawing room.
All the works on this programme are world premieres. These lovely, rare nuggets are mixed with a few unusual sonorities of marvellous carillons of the Marc-Antoine Le Nepveu clock (currently in the Cabinet de la Méridienne, located at the heart of the palace, on the first floor).
The recording, made in the Grand Cabinet de Madame Victoire at Versailles and featuring two precious historical instruments from the palace’s collections, faithfully reproduces the forgotten beauties of the Age of Enlightenment.
An original invitation to travel back in time, as testimony to a musical afternoon at Versailles in the company of Mesdames.

Available in February

Comments are closed.