Aparte Music

Artistes

Le Concert de la Loge, Julien Chauvin

En janvier 2015, le violoniste Julien Chauvin fonde un nouvel ensemble sur instruments anciens avec l’ambition de faire revivre un chaînon de l’histoire musicale française : Le Concert de la Loge Olympique.
Cet orchestre, créé en 1783, est resté célèbre pour sa commande des Symphonies parisiennes à Joseph Haydn, qui aurait été réalisée par l’intermédiaire du Chevalier de Saint-George. Le Concert de la Loge Olympique était considéré comme l’un des meilleurs orchestres d’Europe, et il donna ses premiers concerts à l’Hôtel de Bullion, puis aux Palais des Tuileries, grâce à la protection de Marie-Antoinette.
À l’époque, la grande majorité des musiciens étaient francs-maçons et de nombreuses sociétés de concerts étaient liées à des loges maçonniques. Des valeurs comme l’harmonie sociale et l’égalité par le mérite, trouvaient alors dans la musique, un terrain idéal où s’incarner et s’illustrer dans de nouveaux genres comme celui de la symphonie concertante.
De nos jours, ce nouvel orchestre à géométrie variable est construit sur un modèle inédit en France qui fait une large place à l’invitation de grands solistes et de chefs d’orchestre. Il propose des programmes de musiques de chambre, symphonique ou lyrique, dirigés du violon ou de la baguette et défend un large répertoire, allant de la musique baroque jusqu’au tournant du début du XXe siècle.
Le projet de cette recréation est aussi d’explorer de nouvelles formes de concerts, qu’elles s’inspirent des usages de la fin du XVIIIsiècle (mêlant différents genres et artistes lors d’une même soirée), ou conçoivent des passerelles avec d’autres disciplines artistiques.
Dans le prolongement d’une démarche menée depuis plus de dix ans par Julien Chauvin en faveur de la musique française, l’ensemble s’emploie à redécouvrir et recréer des oeuvres oubliées de notre répertoire en partenariat avec le Centre de Musique Baroque de Versailles et le Palazzetto Bru Zane.
Le Comité National Olympique Sportif Français s’étant opposé à l’usage de l’adjectif « olympique », l’ensemble est contraint en juin 2016 d’amputer son nom historique pour devenir « Le Concert de la Loge ».

*

Julien Chauvin, premier Prix du Concours Général à Paris en 1997, a étudié avec Vera Beths au Conservatoire Royal de La Haye, ainsi qu’avec Wilbert Hazelzet, Jaap ter Linden et Anner Bylsma pour l’interprétation des œuvres des périodes baroque et classique.
En 2003, il est lauréat du Concours International de musique ancienne de Bruges et se produit depuis en soliste en Géorgie, en Amérique du sud, en Afrique du sud, aux festivals de Pâques de Deauville ainsi qu’au Concertgebouw d’Amsterdam.
Sa formation l’amène à jouer au sein d’ensembles baroques tels que Concerto Köln, Les Musiciens du Louvre, le Concert d’Astrée, l’Ensemble baroque de Limoges.
Il interprète également le répertoire romantique et moderne, en étroite collaboration avec Steve Reich, György Kurtág, Thierry Escaich, Thomas Adès et Philippe Hersant. Il se produit en compagnie de Renaud Capuçon, Jérôme Pernoo, Jérôme Ducros, Bertrand Chamayou, Christophe Coin, Patrick Cohen, Alain Planès.
Après dix années de collaboration au sein de l’ensemble Le Cercle de l’Harmonie qu’il dirigeait avec le chef d’orchestre Jérémie Rhorer, Julien Chauvin fonde en 2015 un nouvel orchestre : Le Concert de la Loge Olympique. Parallèlement, il poursuit sa collaboration avec le Quatuor Cambini-Paris créé en 2007.
Julien Chauvin assure la direction musicale de productions lyriques telles que le spectacle Era la Notte mis en scène par Juliette Deschamps avec Anna Caterina Antonacci, Le Saphir de Félicien David dans une production du Palazzetto Bru Zane ou l’opéra Armida de Haydn, dans une mise en scène de Mariame Clément.
En tant que chef d’orchestre, il est invité à diriger de la baguette ou du violon par le Folger Consort à Washington, l’orchestre Esterházy Hofkapelle d’Eszterháza, l’Orchestre régional d’Avignon Provence et le Orkiestra Historyczna de Katowice.
Invité régulier de France Musique et de Radio Classique, Mezzo lui consacre un portrait en 2006 et il se produit en récital avec Olivier Baumont au château de Versailles, à la Villa Médicis de Rome ou à l’auditorium du musée d’Orsay.
Il enregistre des œuvres concertantes de Haydn, Beethoven et Berlioz avec le Cercle de l’Harmonie pour les labels Eloquentia et Ambroisie-Naïve.

Julien Chauvin joue sur un violon baroque de Jacob Stainer de 1670 (ex Mozart-Wranitzki) prêté par un mécène et sur un violon romantique Giuseppe Rocca de 1839 dans le cadre du projet « Adopt-a-musician ».

*

In January 2015, the violinist Julien Chauvin founded a new period instrument orchestra with the ambition of reviving a famous eighteenth century orchestra the Concert de la Loge Olympique.
The original orchestra was formed in 1783 by the black conductor-violinist Chevalier de Saint-Georges, who commissioned Joseph Haydn to compose his six Paris Symphonies for the orchestra. The Concert de la Loge Olympique was considered one of the finest orchestras in Europe. It played first under the galleries at the Hotel de Bullion, Paris, and was later resident at the Tuileries Palace under the aegis of Marie-Antoinette.
At that time, the majority of musicians were freemasons and values such as social harmony and equality by merit found in the music an ideal terrain in which to grow and express themselves in new genres such as the symphonie concertante.
Today, this new orchestra of variable format is constructed on a unique model in France, inviting collaborations from top soloists and conductors. It offers chamber music, symphonic and lyrical programmes directed from the bow or the baton and maintains a large repertoire from the Baroque era to the turn of the twentieth century.
The aim of this re-creation is also to explore new forms of concert inspired by its original deployment at the end of the eighteenth century. Projects mix different genres and artists even on the same evening and establish links with other artistic disciplines.
As a consequence of the researches into French music which founder conductor Julien Chauvin has led for more than ten years, the ensemble continues to rediscover and recreate forgotten works from the national repertoire in partnership with the Centre for Baroque Music at Versailles and the Palazzetto Bru Zane in Venice.
As the National Committee for French Olympic Sport (CNOSF) has opposed the orchestra’s use of the adjective ‘Olympic’, it has been forced to amputate its historic name and from June 2016 is now known as the Le Concert de la Loge.
The orchestra is supported by the Ministry of Culture and Communication, by the Caisse des Dépôts (principal sponsor), by the Orange Foundation and by the Caisse d’Épargne Île-de-France. It has a residency at the Singer-Polignac Foundation in Paris.

*

Julien Chauvin, winner of the Prix du Concours Général de Paris in 1997, studied violin with Vera Beths at the Royal Conservatory in the Hague and period instrument interpretation in Baroque and Classical music with Wilbert Hazelzet, Jaap ter Linden and Anner Bylsma.
In 2003, he was laureate at the International Early Music competition in Bruges and has performed as soloist in South America, South Africa, Georgia, at the Concertgebouw in Amsterdam and at the Easter festival in Deauville, France. He has appeared with such Baroque ensembles as Concerto Köln, Les Musiciens du Louvre, Le Concert d’Astrée, and l’Ensemble Baroque de Limoges.
He also performs the Romantic and Modern repertoire and has worked in close collaboration with Steve Reich, György Kurtág, Thierry Escaich, Thomas Adès and Philippe Hersant. He gives recitals with fellow soloists Renaud Capucon, Jérôme Pernoo, Jérome Ducros, Bertrand Chamayou, Christophe Coin, Patrick Cohen and Alain Planès.
After a ten year collaboration with the ensemble Le Cercle de l’Harmonie, which he directed with conductor Jérémie Rhorer, Julien Chauvin established a new orchestra, Le Concert de la Loge Olympique. At the same time, he also continued to perform with the Quatuor Cambini-Paris which was formed in 2007.
As musical director, Julien Chauvin has collaborated on many operatic productions including: Era la Notte staged by Juliette Deschamps with Anna Caterina Antonacci, Félicien David’s Le Saphir produced by Palazzetto Bru Zane and Haydn’s opera Armida staged by Mariame Clément.
As principal conductor, he has led – either with the baton or the violin – Washington’s Folger Consort, the Esterházy Hofkapelle d’Estherháza Orchestra, l’Orchestre Régional d’Avignon Provence and the Katowice Orkiestra Historyczna.
He is a regular guest on the radio stations France Musique and Radio Classique. The Mezzo TV channel dedicated a portrait of him in 2006.
He has recorded soloist works by Haydn, Beethoven and Berlioz with Le Cercle de l’Harmonie on the Eloquentia and Ambroisie-Naïve labels.

Julien Chauvin plays a Baroque violin by Jacob Stainer from 1670 (formerly the “Mozart-Wranitzki”), leant by an arts patron, and a Romantic violin by Giuseppe Rocca from 1839, in the framework of the ‘Adopt-a-Musician’ project.