Aparte Music

Discographie

Chopin: Nocturnes

vu440

Bruno Rigutto, piano

1. Nocturne en mi mineur, op. 72 (posthume)
2. Nocturne en do dièse mineur, op. posthume
3. Nocturne en si bémol mineur, op. 9 no 1
4. Nocturne en mi bémol majeur, op. 9 no 2
5. Nocturne en si majeur, op. 9 no 3
6. Nocturne en fa majeur, op. 15 no 1
7. Nocturne en fa dièse majeur, op. 15 no 2
8. Nocturne en sol mineur, op. 15 no 3
9. Nocturne en do dièse mineur, op. 27 no 1
10. Nocturne en ré bémol majeur, op. 27 no 2
11. Nocturne en si majeur, op. 32 no 1
12. Nocturne en la bémol majeur, op. 32 no 2
13. Nocturne en do mineur, op. posthume
14. Nocturne en sol mineur, op. 37 no 1
15. Nocturne en sol majeur, op. 37 no 2
16. Nocturne en do mineur, op. 48 no 1
17. Nocturne en fa dièse mineur, op. 48 no 2
18. Nocturne en fa mineur, op. 55 no 1
19. Nocturne en mi bémol majeur, op. 55 no 2
20. Nocturne en si majeur, op. 62 no 1
21. Nocturne en mi majeur, op. 62 no 2

Quarante ans ! C’est le temps qui sépare le premier enregistrement par Bruno Rigutto des Nocturnes de Chopin (EMI) de cette nouvelle interprétation gravée au disque, longuement mûrie.
Le pianiste français a fréquenté ce corpus toute une vie durant, conférant à ce nouvel enregistrement un caractère fascinant, et une patine que seul le temps du travail intérieur de l’imagination peut offrir.

Pour Bruno Rigutto, jouer la musique de Chopin tient du mystère sympathique des résonances entre la sensibilité de l’interprète et les affects à fleur de partition du compositeur.
L’alchimie est complète, l’interprète puisant en lui les atmosphères au moyen de choix inspirés et de dosages subtils des nuances et des phrasés.

Enfin, tous deux se confondent puisque le programme suit ici l’ordre chronologique de composition des Nocturnes, faisant défiler le film sonore de la vie intérieure de Chopin.
L’auditeur découvre ou redécouvre Bruno Rigutto sous les rayons nocturnes du romantisme qu’irradient les œuvres de l’un des compositeurs-pianistes les plus attachants.