Aparte Music

Discographie

Corelli: Concerti Grossi

AP190-3000

iTunes
Fnac
Amazon

15,00 € Ajouter CD au Panier / Add CD to cart

  • Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz

    Corelli: Concerto No. 7 - I. Vivace – Allegro

Freiburger Barockorchester
Gottfried von der Goltz, Petra Müllejans violin
Guido Larisch cello

Arcangelo Corelli (1653-1713)

Santa Beatrice d’Este.
Sinfonia in D minor, WoO 1
1. Grave
2. Allegro
3. Adagio
4. Largo assai
5. Vivace

Concerto grosso in D major, op.6 no.1
6. Largo – Allegro
7. Largo
8. Allegro – Largo – Allegro
9. Allegro

Concerto grosso in F major, op.6 no.2
10. Vivace – Allegro – Adagio – Vivace – Allegro – Largo andante
11. Allegro
12. Grave – Andante largo
13. Allegro

Concerto grosso in C minor, op.6 no.3
14. Largo
15. Allegro – Adagio
16. Grave
17. Vivace
18. Allegro

Concerto grosso in D major, op.6 no.4
19. Adagio – Allegro
20. Adagio
21. Vivace
22. Allegro

Concerto grosso in B-flat major, op.6 no.5
23. Adagio – Allegro
24. Adagio
25. Allegro – Adagio
26. Largo – Allegro

Concerto grosso in D major, op.6 no.7
27. Vivace – Allegro – Adagio – Allegro
28. Andante largo
29. Allegro
30. Vivace

Total : 70’36

***

Le Freiburger Barockorchester, conduit par Gottfried von der Goltz, interprète des Concerti grossi de Corelli. Ficelé par les spécialistes du répertoire, le programme explose de couleurs et regorge de vie. La prise de son de Nicolas Bartholomée illumine les différents plans sonores du dialogue charnel entre solistes et tutti. La diversité des caractères et l’éclat du discours tiennent en outre à ce merveilleux orchestre et à sa décision d’ajouter à l’ensemble des cordes de nombreux timbres: un riche continuo (luth, harpe, clavecin et orgue) ainsi qu’un important pupitre de vents (hautbois, bassons, trombones et trompettes) qui rehaussent encore la théâtralité de ces pages palpitantes. Pour ce faire, Gottfried von der Goltz, s’est attelé à la reconstitution de ces parties supplémentaires: des documents historiques attestent de la présence de ces musiciens lors de l’exécution des Concerti grossi. On redécouvre ainsi un Corelli plus riche, pionnier de la musique orchestrale. Un disque nécessaire et jubilatoire !