Aparte Music

Discographie

Couperin: Les Concerts Royaux

Les Concerts Royaux Couperin Talens Lyriques Christophe Rousset Aparté

  • Les Talens Lyriques, Christophe Rousset

    Couperin: Premier Concert Royal - Allemande

  • Les Talens Lyriques, Christophe Rousset

    Couperin: Concerts Royaux - Quatrième Concert - Prélude

Les Talens Lyriques
Stéphanie-Marie Degand violon
Georges Barthel flûte
Patrick Beaugiraud hautbois
Atsushi Sakaï viole de gambe
Christophe Rousset clavecin et direction

François Couperin (1668-1733)

Premier Concert
1. Prélude Gravement
2. Allemande Légèrement
3. Sarabande Mesuré
4. Gavotte
5. Gigue Légèrement
6. Menuet en trio

Second Concert
7. Prélude Gracieusement
8. Allemande fuguée Gaiement
9. Air tendre
10. Air contrefugué Vivement
11. Échos Tendrement

Troisième Concert
12. Prélude Lentement
13. Allemande Légèrement
14. Courante
15. Sarabande grave
16. Gavotte
17. Musette Naïvement
18. Chaconne légère

Quatrième Concert
19. Prélude Gravement
20. Allemande Légèrement
21. Courante française Galamment
22. Courante à l’italienne Gaiement
23. Sarabande Très tendrement
24. Rigaudon Légèrement et marqué
25. Forlane en rondeau Gaiement

Total : 62’12

***

Publiés en forme de supplément au Troisième Livre de clavecin, Les Concerts royaux réunissent des suites à la française et furent joués entre 1714 et 1715 à la cour de Louis XIV à l’occasion des concerts du dimanche que Madame de Maintenon organisait pour le roi.
Ces Concerts sonnent comme un hommage à la fin du règne du Roi Soleil. Crépuscule d’une époque, ils sont aussi la chambre d’écho d’une vogue naissante, celle du goût pour la musique de chambre au début du XVIIIe siècle. En effet, bien que la partition ne précise pas l’instrumentation, son écriture suggère l’emploi d’une basse et de plusieurs dessus et non uniquement celui du seul clavecin.
Christophe Rousset et ses solistes s’emparent avec raison et passion de ce condensé visionnaire de musique française ! Entouré de Stéphanie-Marie Degand au violon, Georges Barthel à la flûte, Patrick Beaugiraud au hautbois et Atsushi Sakaï à la viole de gambe, le chef et continuiste amoureux du répertoire du Grand Siècle offre une version tout en majesté de ces Concerts qui jamais n’auront mieux porté leur qualificatif royal.