Aparte Music

Discographie

Dauvergne « Hercule mourant »

AP042-couv

Achetez/Buy this album :

Téléchargement HD
Digital

25,00 € Ajouter CD au Panier / Add CD to cart

Antoine Dauvergne (1713-1797)

Hercule mourant

CD1
1. Ouverture
2. Prestissimo

Acte premier

3. Scène 1 : Déjanire, Dircé : Dircé, voici le jour où mon sort se décide
4. Déjanire : Il vit pour l’univers ; il ne vit plus pour nous.
5. Scène 2 : Déjanire, Dircé, Hilus : Mais que vois-je ? Mon fils !
6. Hilus : Tout en elle intéresse, enchante.

7. Scène 3 : Déjanire, Dircé, Hilus, le peuple thessalien : Victoire, victoire !

8. Air pour les peuples
9. Premier et deuxième menuets
10.Une Thessalienne : Triomphe aimable paix, enchaîne les héros
11. Sarabande
12. Première et deuxième gavottes
13. Contredanse
14. Déjanire : Peuple, c’est votre appui qui revient dans ces lieux
15. Scène 4 : Junon, la Jalousie : N’es-tu qu’à moi seule fatale
16. La Jalousie, Junon : Non, non, dans la nature entière
17. Junon, La Jalousie : Va, répands dans son sein les feux qui me consument

Acte second

18. Scène 1 : Ïole : Quelle voix suspend mes alarmes ?
19. Scène 2 : Ïole, Hilus : Venez, fille des rois, il est temps de paraître.
20. Ïole : Fille de Palénor, j’ai vu la flamme errante
21. Ïole, Hilus : Le plaisir de mêler nos larmes n’adoucira plus nos malheurs.
22. Scène 3 : Déjanire, Hilus : Mon fils, que tes vaisseaux, avant la fin du jour
23. Scène 4 : Déjanire, Dircé : De mon bonheur puis-je douter encore, Dircé ?
24. Scène 5 : Déjanire, Dircé, Ïole, les captifs : Épouse d’un héros qui des dieux est l’image
25. Air pour tous les captifs
26. Air pour les Européens
27. Premier et deuxième airs des Africains
28. Une captive, chœur : Je trouve mes dieux partout où l’on aime.
29. Premier et deuxième airs pour les Asiatiques
30. Premier et deuxième rigaudons
31. Déjanire : Princesse, au gré de la victoire
32. Scène 6 : Déjanire, Dircé : Est-ce à vous de la retenir ?
33. Déjanire : La honte, la douleur, le désespoir, la rage
34. Air pour les Européens

CD2
Acte troisième
1. Scène 1 : Hercule : Trompeuse image de ma gloire
2. Scène 2 : Hercule, Philoctète : Au pied du mont Olympe
3. Annonce des Jeux Olympiques, Solo – Marche
4. Scène 3 : Hercule, Philoctète, guerriers, compagnons d’Hercule, Thessaliens, Thessaliennes : Arbitre des destins
5. Prélude
6. Chœur, Hercule et Philoctète : Chantons Alcide et ses combats.
7. Air des lutteurs
8. Fanfare
9. Un Thessalien : Amour, vole sur le char de la gloire.
10. Loure pour le prix de la danse
11. Air en fanfare
12. Hercule : Peuples, que l’univers célèbre, à votre exemple
13. Fanfare
14. Scène 4 : Hercule, Philoctète, Hilus : Quoi ! Mon fils de retour ?

Acte quatrième

15. Scène 1 : Déjanire, Dircé, la Jalousie : Qu’ai-je fait ! Ô Nessus, ta fureur m’a trompée.
16. Scène 2 : Déjanire, chœur : Dieu, grand Dieu, sois sensible
17. Premier air des prêtres de Jupiter
18. Sarabande
19. Première et deuxième gavottes
20. Le Grand Prêtre, chœur : Père d’Alcide à tes genoux pour lui, nos vœux se font entendre.
21. Premier et deuxième airs
22. Déjanire, le Grand Prêtre : Le temple est ébranlé ! Quels éclats menaçants !
23. Scène 3 : Hilus, Déjanire : Ah, mon fils !
24. Hilus : Couvert de la robe fatale
25. Déjanire : De mes transports jaloux ton père est la victime.
26. Air

Acte cinquième

27. Scène 1 : Marche – Chœur des guerriers : Alcide au tombeau va descendre.
28. Scène 2 : Hercule, Philoctète : Enfin je succombe à ma rage.
29. Scène 3 : Hercule, Hilus, Ïole, Philoctète, chœur de femmes : Approche.
30. Scène 4 : Chœur de femmes : Ô jour fatal ! ô mort cruelle !
31. Hercule : Que dis-je ? Arrête, éloigne-toi.
32. Hercule : Au défaut de mes mains tremblantes
33. Hilus, Hercule, Philoctète, chœur : Il expire dans les tourments.
34. Hercule, Hilus : Hilus, jure moi d’accomplir la volonté d’un père
35. Tonnerre et embrasement du bûcher
36. Descente de Jupiter et de la cour céleste
37. Scène 5 : Les précédentes, Hercule, Jupiter, la cour céleste : Viens mon fils
38. La cour céleste et le peuple : Que tout l’univers soit ton temple
39. Air pour les divinités célestes
40. Premier et deuxième airs
41. Hercule : Peuples, recevez mes adieux.
42. Chaconne

Les Talens Lyriques, Christophe Rousset
Les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles

Solistes – Soloists

Hercule: Andrew Foster-Williams
Déjanire: Véronique Gens
Hilus: Emiliano Gonzalez Toro
Philoctète: Edwin Crossley-Mercer
Ïole: Julie Fuchs
Dircé, une Thessalienne, une captive: Jaël Azzaretti
La Jalousie, Jupiter: Alain Buet
Junon: Jennifer Borghi
Le Grand Prêtre de Jupiter, Un Thessalien:  Romain Champion

  • Antoine Dauvergne "Hercule Mourant - Ouverture" Les Talens Lyriques, Christophe Rousset

 “Rousset’s theatrical pacing is spot-on; Les Talens Lyriques are on fine form in the lithe Ouverture; and dances are played with a keen sense of balletic movement. Véronique Gens’s authoritative recitatives convey the swinging emotional fortunes of the anxious Déjanire … Hercules’s bitter shame at his unworthy deceit of his wife at the start of Act 3 is sung commandingly by Andrew Foster-Williams.” Gramophone“The remorseful Dejanire is the real tragic figure here, and Veronique Gen’s commanding assumption conveys the anguish of a woman sick at heart. Singing multiple roles, Jael Azzaretti is heard to fine effect … Rousset and his choral and instrumental forces are on top form.” Opera« This is an enjoyable disc, and Christophe Rousset’s accompaniment is mostly flawless. Andrew Foster-Williams (Hercules) has the measure of the drama in his role, even if his tone is occasionally a little rough. Very well recorded, this is a work to savour even if it doesn’t pack the punch of Dauvergne’s teachers, Rameau. » BBC Music Magazine, April 2013 ****« The score is notable for an often drastic simplicity of utterance that lays bare the protagonists’ psyches with unsparing veracity…We owe its rediscovery to Christophe Rousset, who conducts it with great finesse and subtlety. Andrew Foster-Williams and the great Véronique Gens play Hercules and Deianira with a passionate intensity that proves all the more remarkable for their avoidance of flashy histrionics. » The Guardian, 10th January 2013 *****