Aparte Music

Discographie

Lully « Phaéton »

AP061-couv

Achetez/Buy this album :

Téléchargement HD
Digital

20,00 € Ajouter CD au Panier / Add CD to cart

Jean-Baptiste Lully (1632-1687)

Phaéton
Tragédie lyrique en un prologue et cinq actes présentée devant sa Majesté à Versailles, le sixième jour de janvier 1683 – Livret de Philippe Quinault (1635-1688)

CD1
Prologue : Le retour de l’Âge d’or

[1] Ouverture
[2] (Troupe de compagnes d’Astrée) : Cherchons la paix dans cet asile
[3] Ritournelle (Astrée) : Dans cette paisible retraite
[4] Menuet (Troupe de compagnes d’Astrée) : Dans ces lieux tout rit sans cesse
[5] Prélude (Saturne et ses suivants) : Que les mortels se réjouissent
[6] (Saturne) : Un héros qui mérite la gloire immortelle
[7] (Astrée) : Suivons ce héros, suivez-nous
[8] (Les Chœurs) : Jeux innocents, rassemblez-vous
[9] Air pour les suivants de Saturne
[10] Bourrée (les Chœurs) : Plaisirs venez sans crainte
[11] (Astrée, Saturne, les Chœurs) : On a vu ce héros terrible dans la guerre
[12] Fin de prologue, Ouverture

Acte Premier
[13] Scène 1. (Lybie) : Heureuse une âme indifférente !
[14] Scène 2. (Théone, Lybie) : Je ne vous croyais pas dans un lieu solitaire
[15] Scène 3. (Phaéton, Théone) : Vous passez sans me voir !
[16] Scène 4. (Clymène, Phaéton) : Vous paraissez chagrin, mon fils
[17] Scène 5. (Prélude, Protée) : Heureux qui peut voir du rivage
[18] Scène 6. (Clymène, Protée) : Vous, avec qui le sang me lie
[19] Scène 7. Air (Triton, Protée) : Que Protée nous partage ; rondeau
[20] (Triton) : C’est un secret qu’il faut qu’on vous arrache
[21] Scène 8. (Clymène, Triton, Protée) : Le sort de Phaéton se découvre à mes yeux ; Entracte

Acte Second
[22] Scène 1. Air (Clymène, Phaéton) : Protée en a trop dit, je frémis du danger
[23] Scène 2. Ritournelle (Théone) : Il me fuit l’inconstant ! Il m’ôte tout espoir
[24] Scène 3. Ritournelle (Lybie, Théone) : Que l’incertitude est un rigoureux tourment!
[25] Scène 4. (Lybie, Épaphus) : Quel malheur !
[26] Scène 5. Prélude (Mérops, le Chœur) : Rois, qui pour souverain devez me reconnaître

CD2
[1] Chaconne
[2] Petit air pour les mêmes 

Acte Troisième
[3] Scène 1. Ritournelle (Théone, Phaéton) : Ah ! Phaéton, est-il possible
[4] Scène 2. (Phaéton) : Suivez-la, ma présence irrite ses douleurs
[5] Scène 3. (Épaphus, Phaéton) : Songez-vous qu’Isis est ma mère ?
[6] Scène 4. Marche
[7] Air
[8] (Clymène, Mérops, Chœur de peuples, Chœur des prêtresses d’Isis) : Ô vous, pour qui l’amour de ses nœuds
[9] (Clymène, Épaphus, Mérops, Phaéton) : Vous qui servez Isis
[10] Scène 5. Entrée des Furies
[11] Scène 6. (Clymène, Phaéton) : Le Ciel trouble votre bonheur
[12] Prélude. (Clymène) : Ce dieu semble approuver le serment que je fais

Acte Quatrième
[13] Scène 1. Ritournelle (Le Soleil, Chœur des Heures, Une des Heures, Chœur des quatre Saisons, L’Automne) : Sans le dieu qui nous éclaire
[14] Scène 2. Premier air
[15] Second air. (Une des Heures, les Chœurs) : Dans ce palais
[16] (Le Soleil, Phaéton) : Approchez Phaéton, que rien ne vous étonne
[17] (Le Soleil) : C’est toi que j’en atteste
[18]  (Les Chœurs) : Allez répandre la lumière ; Entracte

 Acte Cinquième
[19] Scène 1. Ritournelle (Clymène) : Assemblez-vous, habitants de ces lieux
[20] Scène 2. (Épaphus) : Dieu qui vous déclarez mon père
[21] Scène 3. (Lybie, Épaphus) : Ô rigoureux martyre
[22] Scène 4. (Clymène, Mérops, le Chœur) : Que l’on chante, que tout réponde
[23] Bourrée pour les Égyptiens ; Premier air
[24] Second air (Une bergère égyptienne) : Ce beau jour ne permet qu’à l’aurore
[25] Scène 5. (Clymène, Théone, Mérops) : Changez ces doux concerts en des plaintes funèbres
[26] (Le Chœur) : Dieux ! Quel feu vient partout s’étendre !
[27] Scène 6. (La déesse de la Terre) : C’est votre secours que j’implore
[28] Scène 7. (Le Chœur) : Ô Dieu qui lancez le tonnerre
[29] Scène 8. (Clymène, Théone, Jupiter, Mérops, le Chœur) : Au bien de l’univers ta perte est nécessaire

Les Talens Lyriques
Solistes – Soloists

Phaéton: Emiliano Gonzalez Toro
Clymène:  Ingrid Perruche
Théone, Astrée:  Isabelle Druet
Libye: Gaëlle Arquez
Épaphus: Andrew Foster-Williams
Mérops, Automne, Jupiter: Frédéric Caton
Protée, Saturne: Benoît Arnould
Triton, le Soleil, la déesse de la Terre: Cyril Auvity
Une Heure, une bergère égyptienne: Virginie Thomas

Orchestre – Orchestra

Violons I: Gilone Gaubert, Jacques Charlotte Grattard, Myriam Mahnane
Violons II: Gabriel Grosbard, Giorgia Simbula, Josépha Jégard
Hautes-contre: Laurent Gaspar Delphine Grimbert
Tailles: Brigitte Clément, Sarah Brayer-Leschiera
Quintes:  Marta Paramo, Céline Cavagnac
Basses de violon: Emmanuel Jacques, Marjolaine Cambon, Julien Hainsworth, Ariane Lallemand, Camilo Peralta
Traversos: Jocelyn Daubigney, Stefanie Troffaes
Flûtes à bec: Stefanie Troffaes, Vincent Blanchard
Hautbois: Vincent Blanchard, Laura Duthuillé
Basson: Jani Sunnarborg
Continuo / Violoncelle: Emmanuel Jacques
Viole de gambe: François Joubert-Caillet
Luth: Laura Mónica Pustilnik
Clavecin et orgue: Stéphane Fuget
Choeur de Chambre de Namur
Chef de Chœur : Thibaut Lenaerts

Clavecin et direction: Christophe Rousset

  • Lully "Phaéton - Ouverture" Les Talens Lyriques, Christophe Rousset

« Christophe Rousset et ses interprètes parviennent avec une éblouissante maîtrise à dompter cet opéra de feu créé à Versailles en 1683, d’une étonnante modernité dans son traitement du traditionnel conflit entre sentiments et politique. »
Philippe Venturini/CHOC Classica 

« Les Talens Lyriques bâtissent une intégrale Lully, qui, a son proche achèvement, sera pour longtemps, la référence majeure. »
Gilles Macassar/Télérama ffff

« Phaéton revient à la place qui lui est due : celle d’un chef-d’oeuvre magnifiquement servi. Attention Chef d’œuvre. »
Michel Parouty/Opéra mag/Diamant

“Very few interpreters capture the panache and grandeur of Lully’s music as well as Christophe Rousset and his Les Talens Lyriques, and the energy and grace of the performance are immensely appealing … Phaéton and Le Soleil (Emiliano Gonzalez Toro and Cyril Auvity) are high tenors and both formidable … Riveting.” Tim Ashley/The  Guardian 

« there’s much to enjoy here. As usual with Lully, the most appealing music is to be found in the choruses and dances, including a jolly chaconne…The cast is led by Emiliano Gonzalez Toro, whose light, haute-contre tones admirably convey Phaethon’s ambition, arroagance and essential weakness…Andrew Foster-Williams’s virile baritone is equally well suited to Epaphus. » Gramophone Magazine, January 2014

« Emiliano Gonzalez Toro is a fine ringing hero, Isabelle Druet sings Théone’s constant keening plaints with passion, and the supporting cast is uniformly excellent. » Opera Now 

« Perruche’s Clymène is exquisitely sung, showing a command of ornamentation and full of passion. In general, all of the solo roles are dlivered with dramatic conviction and a strong sense of style…Rousset’s flexible accompaniment is response to the drama. This disc comes highly recommended. » BBC Music Magazine, January 2014 ****