Edouard Lalo – Complete Songs
Tassis Christoyannis baryton / Jeff Cohen piano

Né en 1823 et mort en 1892, Édouard Lalo embrasse cette période du romantisme qui voit le genre de la romance de salon évoluer en « mélodie française ». Injustice de la postérité : seuls Fauré, Duparc et Debussy ont acquis aujourd’hui une postérité dans ce genre. Et pourtant, les compositions de Lalo témoignent d’une profusion d’idées et d’une parfaite adaptabilité aux évolutions esthétiques. Les deux scènes de salon pour voix et piano (Le Novice et L’Adieu au désert) s’inscrivent ainsi dans une pratique remontant au Premier Empire, tandis que les sept romances (dont six sur des textes de l’excellent parolier Béranger) relèvent d’une mode à son apogée sous la monarchie de Juillet. Quant aux vingt-trois mélodies écrites entre 1855 et 1890 – certaines sur des paroles de Victor Hugo –, elles doivent peut-être leur inspiration vocale au mariage entre Lalo et la contralto Julie Bernier de Maligny. Ce qui expliquerait le soin et la qualité apportés tout particulièrement à ce corpus, encore trop peu connu.
Ce disque est la deuxième réalisation de la série coproduite avec le Palazzetto Bru Zane autour de la mélodie française.

*

Born in 1823 and dying in 1892, Édouard Lalo encompassed this period of Romanticism that witnessed the evolution of the romance de salon genre into the mélodie française or French art song. Injustice of posterity: only Fauré, Duparc and Debussy have now acquired true fame in this genre, and yet, Lalo’s compositions boast a profusion of ideas and perfect adaptability to aesthetic evolutions. The two scènes de salon for voice and piano (Le Novice and L’Adieu au désert) thus fall within a practice going back to the First Empire, whereas the seven romances (six of which are settings of texts by the excellent lyricist Béranger) stem from a mode that was at its height under the July Monarchy. As for the 23 mélodies written between 1855 and 1890 – some of them on texts by Victor Hugo –, they perhaps owe their vocal inspiration to Lalo’s marriage to the contralto Julie Bernier de Maligny. This would explain the particular care and quality brought to this corpus, not yet well enough known.
This disc is the second in the series devoted to French song and coproduced with the Palazzetto Bru Zane.

Share: