Maxim Emelyanychev

Description

« He is dynamic, energetic and exciting to watch, exhilarating for musicians and audience alike. » The Guardian « Maxim Emelyanychev is the superbly resourceful and stylish conductor. » Evening Standard

C’est à l’âge de 12 ans que Maxim fait ses débuts de chef d’orchestre dans sa ville natale Nizhny-Novgorod. Peu de temps après il se produit en Russie avec le même bonheur à la tête d’orchestres baroques et symphoniques. En 2013, il devient chef principal de l’orchestre baroque Il Pomo d’Oro et chef principal du Nizhny-Novgorod Soloists Chamber Orchestra. En 2014 ses débuts très remarqués hors de Russie dans Mozart Don Giovanni au Teatro de la Maestranza de Séville le propulsent sur les scènes symphoniques et lyriques d’Europe. Ce sont alors en 2016/17 une tournée internationale avec Il Pomo d’Oro et Joyce DiDonato, ses débuts à l’Opéra de Zurich dans Mozart l’Enlèvement au Sérail et ses débuts à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse qui l’amèneront à diriger cet orchestre trois fois par an depuis lors.

Au cours des deux saisons suivantes Maxim retourne pour la quatrième fois au Real Orquesta Sinfonica de Sevilla et dirige les orchestres suivants : Orchestra della Svizzera Italiana de Lugano, Orchestre National de Lyon, Orchestra Sinfonica di Milano La Verdi, Royal Liverpool Philharmonic, Orchestre National de Bordeaux et Saint-Petersburg Symphony. Le Scottish Chamber Orchestra l’invite à diriger, au pied levé, la neuvième symphonie de Schubert. Ce concert impressionne les musiciens à tel point qu’ils le nomment immédiatement leur Chef principal, à la succession de Robin Ticciati, à partir de l’automne 2019. Puis en 2018/19 ce sont ses débuts avec l’Orchestre Symphonique d’Anvers, le Netherlands Philharmonic Orchestra, le Tokyo Symphony Orchestra, le Royal Philharmonic Orchestra, le Saint-Petersburg Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de la Loire et l’Orchestre de l’Opéra de Rouen. Maxim emmène Il Pomo d’Oro et Joyce DiDonato en tournée de trois semaines en Asie et au Moyen-Orient. En novembre 2019, alors que débute son mandat de Chef principal, le Scottish Chamber Orchestra prolonge son contrat jusqu’en 2025 le soir même de leur premier concert. Au cours de la saison Maxim dirige également l’Orchestra of the Age of Enlightenment dans la fosse du Festival de Glyndebourne (Haendel : Rinaldo avec Jakub Orlinski dans le rôle-titre) et dans celle du Royal Opera House (Handel : Agrippina, avec Joyce DiDonato dans le rôle-titre). Il retourne diriger l’Orchestra della Svizzera Italiana et le Royal Liverpool Philharmonic et fait ses débuts sur le podium du Berliner Konzerhausorchester, de l’Iceland Symphony Orchestra, du Latvian Symphony Orchestra, du Real Orquesta Filarmonica de Gran Canaria, ainsi que ses débuts américains au Seattle Symphony Orchestra. Parmi les temps forts de la saison 2020/21, citons les opéras de Mozart Clemenza di Tito au Grand Théâtre de Genève et les Nozze di Figaro au Théâtre du Capitole de Toulouse, ainsi que ses débuts avec l’Orchestre de Paris, le London Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Tapiola Sinfonietta, l’Atlanta Symphony Orchestra. Ses engagements au Münchner Philharmoniker et au Swedish Radio Symphony Orchestra, annulés pour cause de Covid 19, sont reportés en 2022. Les saisons 2021/22 et 2022/23 l’attendent dans ses débuts avec le Royal Concertgebouw Orchestra, l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, le Hessischer Rundfunk Orchestra Frankfurt, le Deutsches SymphonieOrchester Berlin, le Toronto Symphony, le New Japan Philharmonic, le Bergen Philharmonic, le Helsinki Radio Symphony et le Rotterdam Philharmonic. Ses retours à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et au Royal Liverpool Philharmonic précèdent son retour dans la fosse du Royal Opera House dans une production de la Flûte Enchantée de Mozart.