ap274-3000

A Night in London

19.00

Dans les années 1730, nombre de compositeurs tentent l’aventure à Londres, qui voit naître bien des trésors : Geminiani révolutionne l’écriture instrumentale avec son traité d’interprétation et signe une Folia ébouriffante ; son élève Avison orchestre les concertos de Scarlatti ; et le génial Porpora fait quelques détours loin de l’opéra pour retrouver la vocalité du violoncelle avec l’un des plus beaux concertos de la période…
Ophélie Gaillard retrouve Pulcinella dans une nocturne londonienne poétique et endiablée. Elle y rencontre Geminiani, Hasse, le compositeur écossais James Oswald ou encore le grand virtuose du violoncelle Giovanni Battista Cirri. S’invitent, pour sublimer les magnifiques pages de Geminiani et Haendel, les voix de Sandrine Piau et de Lucile Richardot, auxquelles, parions-le, La Bordoni ou La Cuzzoni auraient eu des choses à envier…

 

QTY
UGS : AP274 Catégories : , Étiquettes : , , ,

Description

1. James Oswald She’s sweetest when she’s naked solo version
2. Charles Avison Concerto Grosso no.5 in D minor (after Domenico Scarlatti, c1743): I. Largo
3. Francesco Geminiani Concerto Grosso no.12 in D minor, H.143 ‘La Folia’ (12 Concerti Grossi after Corelli’s Violin Sonatas, 1729)
4. George Frideric Handel Serse, HWV 40 (1738), Act 3: Sinfonia

Nicola Porpora Cello Concerto in G major, INP 18
5. I. Adagio
6. II Allegro
7. III. Adagio
8. IV. Allegro – Presto

George Frideric Handel
9. Alcina, HWV 34 (1735), Act 3: “Credete al mio dolore” (with Sandrine Piau, soprano)
10. Concerto Grosso in B flat major op. 3 no. 2, HWV 313 (c1718): II. Largo in G minor (with Gabriel Pidoux, oboe)

11. Johann Adolph Hasse Fuga e Grave in G minor (Grave – Fuga)

Giovanni Battista Cirri Cello Concerto no.2 in G major, op.14, no.2
12. I. Allegro spiritoso
13. II. Largo assai
14. III. Rondo: Allegro

James Oswald
15. The Murrays March
16. My Nanio
17. She’s sweetest when she’s naked (ensemble version)

18. Francesco Geminiani A Treatise of Good Taste in the Art of Musick (c1749): “The night her silent sable wore” (with Lucile Richardot, mezzo)
19. James Oswald The bottom of the punch bowl